LE CAS D’AIJA AU PEROU

Jeudi 24/10/2019
à 19h

Émigrations et autres conséquences de la relation entre les exploitations minières et l’agriculture au niveau local au Pérou.

Verónica Estay Stange, membre du collectif Historias Desobedientes qui présentera le livre Escritos Desobedientes, avec des témoignages des filles, fils, neveux et parents des Tortionnaires Argentins et Chiliens qui ont rompu avec eux et adhéré à la cause de la mémoire, la vérité et la justice.

Résumé :

À Aija, une ville des Andes au Pérou, l’entièreté de la population est engagée dans des activités agricoles, néanmoins seulement trois pourcents d’entre elle est en mesure de satisfaire ses besoins grâce à l’agriculture. Cette situation provoque une forte migration de la population, au point que le taux de croissance de la population est négatif, Aija et donc l’agriculture, est laissée sans population.

Cela est dû en grande partie à l’impact négatif de l’extractivisme, qui a modifié la manière de faire de l’agriculture et mais aussi la manière d’exploiter les mines. En effet, ces deux activités ont toujours été présentes à Aija, mais le processus d’ajustement structurel des années 1990 a favorisé l’exploitation minière.

À partir de l’expérience concrète des acteurs locaux, nous cherchons plutôt qu’à comprendre l’agriculture ou l’exploitation minière séparément, surtout à comprendre les relations que ces activités établissent au niveau local, et en ce sens le rôle qu’elles jouent dans la construction de l’espace et les enjeux auxquels la population locale doit faire face pour vivre à Aija.

ENTRÉE GRATUITE – BAR OUVERT

LANGUE : Conférence en français
LIEU : Maison de l’Amérique Latine SEUL asbl
Rue du Collège, 27 – 1050 Ixelles
INFOS : 
02 535 93 80 – info@america-latina.be