QUI SOMMES-NOUS

Ambassade de la société civile, espace d’expression d’idées et de culture, lieu d’information, d’éducation, d’accueil, de solidarité et d’échanges…

« Il est hautement nécessaire de bien connaître l’Amérique latine qui occupe une place de plus en plus marquante dans l’humanité. Il conviendrait même d’apprécier davantage ce qui s’y fait : on ne connaît pas assez l’immense effort de civilisation et de progrès poursuivi par une vingtaine de nations comptant ensemble plus de cent millions d’habitants. Depuis un siècle, ces peuples ont édifié leur régime politique, étendu et perfectionné leurs établissements, créé des villes magnifiques et d’admirables voies de communication agricoles, minières, industrielles et commerciales ».

 Albert 1er Roi des belges. Mai 1931

Malgré l’évolution sur le terrain et la multiplication des activités, la Maison a gardé intacts ses objectifs et son âme. Elle développe, dans un esprit de solidarité, de tolérance et de pluralisme créateur, des actions en faveur des droits humains, et plus particulièrement en faveur des minorités – indiens, noirs, péons, femmes,… là-bas ; sans papiers ici – dans une perspective d’échanges mutuels et d’apports réciproques entre les Européens et les Latino-américains. Elle se veut représentative des courants culturels et politiques divers qui traversent la communauté latino-américaine de plus en plus présente en Europe et constamment désireuse de maintenir avec le pays d’origine, le lien culturel, social et politique.

Malgré les moyens limités dont elle dispose, la Maison s’est dotée d’une galerie d’exposition, d’une bibliothèque, d’un service d’accueil et d’information, d’un Bulletin de Liaison « CASA », et développe des services tels que le programme retour-emploi-sud, un service d’orientation juridique pour demandeurs d’asile, les cours de langues, les ateliers pour enfants, les cours de danses, une chorale et un atelier théâtre et un dynamique ciné-club.

Il n’est donc pas faux d’affirmer que c’est la Maison de tous les latino-américains qui vivent à Bruxelles et dans d’autres régions du pays, celle aussi des européens qui, d’une manière ou d’une autre, entretiennent des liens avec ce continent de plus en plus proche.